Les chasseurs luttent contre la Bête du Gévaudan

Jean Chastel

Vainqueur de la Bête du Gévaudan

Jean Chastel naquit le 31 mars 1708 au village de Darnes paroisse de La Besseyre-Saint-Mary, France.
Fils d’agriculteur, il épouse le 22 février 1735, Anne Charbonnier. Ils auront neuf enfants.

Jean Chastel exerça la profession de cabaretier dans son village. Il était également considéré comme chasseur professionnel, mais aussi braconnier. Un peu marginal, il fit même un bref séjour à la prison de Saugues.

Le 19 juin 1767, au cours d’une chasse organisée par le marquis d’Apchier, Chastel tua un animal de grande taille ressemblant à un loup, au lieu dit « La Sogne d’Auvers » à proximité de la forêt de la Ténazeyre paroisse de Nozeyrolles (Auvers actuellement). Depuis ce jour-là, la terrible bête du Gévaudan cessa de sévir dans le pays.

Jean Chastel ne fut guère récompensé de son acte.


Il emmena sa bête à Versailles où son odeur incommoda le roi qui la fit enterrer sur-le-champ sans accorder la moindre prime au chasseur. De récentes recherches historiques laisseraient penser que Jean Chastel ne soit jamais « monté » à Paris, mais que ce soit une autre personne qui ait fait le voyage.

Il décède le 7 mars 1789

Une stèle à la mémoire de Jean Chastel se trouve dans le village de La Besseyre-Saint-Mary.


Correction, illustrations Patrick Berthelot

Jean Chastel
Jean Chastel - © PJ Vidal
Plaque Jean Chastel - © PJ Vidal
Jean Chastel - © PJ Vidal
Jean Chastel tirant le Bête du Gévaudan © PPL. Berthelot
Jean Chastel - © PPL. Berthelot

Retour Personnages