Juil 172015
 

bouton_festival_celteL’édition 2015 du Festival Celte en Gévaudan (la neuvième édition) aura lieu du 6 au 8 août 2015.

L’ouverture officielle se fera dans le village de Servières (et non à Vazeilles comme prévu initialement) situé à quelques kilomètres de Saugues au pied de l’un des sommets les plus élevés de la Margeride le 6 août. Un concert gratuit avec le groupe « Humeurs Cérébrales » aura lieu en soirée.

Les 7 et 8 août, Saugues sera rythmé aux sons du « Bagad de Ploermel » et des groupes « Trio Buzhug », « Buster Keaton » et « Feasoga », en concert off.

Deux soirées de concerts payants se tiendront au Marché Couvert de Saugues transformé en Zénith pour l’occasion.

Le 7 août, le Festival accueillera le groupe « Celtic Social Club » suivi des groupes « Churchfitters » et « Ten Strings and Goat Skin ».

Le 8 août, ce sera au groupe mythique « Tri Yann » de venir se produire sur la scène du Marché Couvert. Ensuite, le groupe « Mirror Field » viendra clore le Festival.

Pour le programme complet, cliquez ici.

Festival Celte en Gévaudan 2015

 

Sep 202014
 

logo_lozere

 

Malheureusement, les gares Lozériennes ferment. Celles d’Aumont-Aubrac et de Banassac fermeront définitivement leurs quais au 1er janvier 2015…

 

La Lozère Nouvelle s’en fait l’écho.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir.

Lozère Nouvelle du 19 septembre 2014

Lozère Nouvelle du 19 septembre 2014

Juil 082014
 

logo_loupaisArrivée du nouveau numéro (421) de Lou Païs avec le « petit » plus qui risque de devenir un rituel chaque année, le hors-série qui est consacré cette année à Saint-Chély d’Apcher et son canton. L’année dernière, c’était Aumont-Aubrac et son canton qui avait eu cet honneur.
100 pages de pur bonheur de lecture ! A dévorer au Rouchat, délicieusement assis sur une chaise longue près de la Rimeize….

Un énorme travail de recherche  a été effectué et personnellement, je remercie l’équipe de Lou Païs pour ce hors-série magnifique.

Editorial :

« Dans le dernier numéro de Lou Païs, vous avez pu découvrir un excellent article sur le Grande Guerre et les malheureux, les valeureux aussi, combattants lozériens. Un document très apprécié, à en juger par les remontées parvenues jusqu’à nous.

Son auteur, Jean-Cloude ROUVIERE, nous a fort aimablement proposé d’aller encore plus loin, d’être totalement complet : de mettre à votre disposition la liste des victimes lozèriennes jour après jour, avec toutes les données utiles : nom et prénom, lieu de naissance, date et lieu du décès, l’âge aussi.. »

…/…

Paul Astruc.
La suite à lire dans votre revue Lou Païs ….

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Hors Série de juillet 2014

 

 

Juin 052014
 

logo_lozereVous aimez votre région, vous aimez la Lozère ?

Montrez le !

Maïssette a pensé à vous.

Les tee-shirts Maïssette trouvent leur inspiration dans les mots et la vie d’ici, dans les départements de l’Aveyron, du Cantal et de la Lozère.

Ils sont dessinés par Jean-Yves FORT, papa lozérien de deux adorables maïssettes, aujourd’hui installé à Millau, et sont sérigraphiés en Aveyron.

Le prix est de 19,90€

logo_maissette

maissette-teeshirt

 

Le site Maïssette

 

Jan 112014
 

Logo livre« Les mystères d’Auvergne », trente récits des vierges noires à la bête du Gévaudan

Les éditions de Borée publient « Les mystères d’Auvergne » sous la quadruple signature de Roger Briand, Daniel Brugès, Robert de Rosa et Jean Débordes. Ils ont réuni des récits mythiques de l’Auvergne, comme ceux des Vierges noires ou de la bête du Gévaudan. Le livre de 440 pages compte une trentaine de récits. certains mystères ont été résolus, d’autres restent inexpliqués.

C’est une région riche en mystères, en légendes, en apparitions inexpliquées et animaux mythiques. De Cantal en Puy-de-Dôme, de Haute-Loire en Allier les quatre auteurs de ce livre ont récolté ces histoires dont il existe toujours de multiples versions.

Il y a bien sûr ce qui saute à l’esprit : les vierges noires, la bête du Gévaudan. Mais derrière ces mythes très connus, d’autres récits surprendront: celui de la chasse volante par exemple.
Et savez-vous qui étaient la Baragnaude, le Rapatou ou le devin Jean de Roquetaillade ? Tout est dans le livre, qui donnera envie d’aller ou de retourner en Auvergne pour découvrir ou redécouvrir les formidables paysages qui font le décor de ces voyages fantastiques dans un passé parfois très lointain.

livre_les_mysteres_dauvergne

« Les mystères d’Auvergne »
de Roger Briand, Daniel Brugès, Robert de Rosa et Jean Débordes
Editions de Borée
440 pages – 28 euros

Source : France Infos

Jan 102014
 

logo_filmUn plateau d’altitude au milieu du ciel à cheval sur 3 départements, l’Aveyron, le Cantal et la Lozère. Un espace qui semble sans limite dont l’apparence quasi désertique est trompeuse car l’Aubrac n’a cessé d’être une terre de passages, de rencontres, de vie.

 

Samedi 11 janvier 2014 à 16H20 sur FR3

aubrac_5


Cap Sud-Ouest : L’Aubrac, une terre de… par france3aquitaine


Cap Sud Ouest Aubrac par Eric-Perrin

Déc 142013
 

logo_loupaisArrivée du nouveau numéro (419) de Lou Païs du dernier trimestre 2013 accompagné de l’Armanac de Lousero 2014.
Joli cadeau de Noël 🙂

Editorial :

Soyez « tendance », parlez la langue occitane !

Voici quelques jours à peine, le 19 novembre, je participais au colloque « l’occitan en Auvergne au XXIe siècle ». Comme nul ne l’ignore sans doute, l’Auvergne fait partie intégrante de la vaste Occitanie, qui s’étend de Clermont-Ferrand et Limoges, au Val D’Aran en Espagne, et de Bordeaux, aux vallées occitanes du piémont en Italie. Beaucoup de monde à ce colloque, et du beau monde, avec ouverture par le malvézien d’origine, René Souchon, président de la région Auvergne ; il n’a pas oublié ses racines, lui non plus ! Comme d’autres régions, le Languedoc Roussillon était bien représenté, avec Philippe Vialard notamment.

Un « concile » pour notre « vieille langue d’Oc » ! ?… J’étais très curieux… Beaucoup de satisfaction pourtant à l’arrivée ; un petit coup de booster aussi !

Toujours bons à entendre : notre langue occitane s’avère l’une des plus riches en Europe : 160 000 termes ; 80 000 seulement pour le français ! De fête, à l’école communale déjà, une « porte Clavée » coucher sur le papier, entraînait aussitôt dans la marge, en rouge, un sans appel « patois ! » Une périphrase était ici nécessaire : « portes fermées à clé ». Claba donc, mais aussi, cadaula, tanca, tampa…, autant de termes bien précis sur la simple façon de fermer une porte, qui n’ont pas d’équivalent en français, en langue d’Oïl. Et que dire des suffixes augmentatifs ou diminutifs, pour ne citer qu’eux, qui font qu’une « jeune fille », plus précisément chez nous, uno filho, uno drolo, ou bien encore uno pilhardo…, peut aussi, de façon  toujours plus nuancée et imagée, évoluer en uno filhetouno, uno filhouno, uno filheto, uno filhasso… ; et, au fil de sa beauté, elle pourra se retrouver broo, galherdo, poulido, ou même crano…, et plus finement encore, brabeto, brabounèlo, brabasso…

…/…

La suite à lire dans votre revue Lou Païs ….

Paul Astruc.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Déc 112013
 

Logo livreLe XX siècle en Lozère représente, pour le curieux que je suis, une mine de renseignements, d’anecdotes et surtout de documents photographiques. Il suffit de chercher, de « gratter » un peu et surtout de faire parler les images… Voilà un livre qui touche notre cœur ; il est le fruit de longues recherches afin de restituer, au fil de chroniques, la réalité d’une époque qui vit naître nos grands-parents. Cet ouvrage est captivant et non passéiste : il reflète le début de l’ère moderne, et mon attachement à une région magnifique.

Passionné par son département, nourri par les récits de ses grands-parents, Jean-Marie Gazagne a entrepris un véritable travail d’ethnologie. En rassemblant dans cet ouvrage plus de 300 chroniques illustrées parues dans La Lozère nouvelle et plébiscitées par les lecteurs, il trace un portrait unique et surprenant de sa terre natale. Il soulève ainsi tous les coins du voile, déjoue les pièges du temps passé et remet au jour anecdotes, portraits, activités disparues, histoires personnelles et touchantes. Le tout est illustré de photos, cartes postales et documents d’époque. Par l’histoire, par le coeur, par le souvenir, il fait renaître la Lozère de son grand-père.

Vous le trouverez sans problème sur le site de Amazon (32€ environ)

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

la lozère de mon grand-pere_001 la lozère de mon grand-pere_002 la lozère de mon grand-pere_003